Martini

Classique américain

Les ingrédients

  • 2 oz de gin
  • 0,5 oz de vermouth sec 

Garniture : zeste de citron

  • Verre à mélanger
  • Cuillère
  • Doseur
  • Économe

 

Étapes

  1. Verser tous les ingrédients dans un verre à mélanger.
  2. Remplir le verre à mélanger de glaçons puis mélanger à l’aide d’une cuillère.
  3. Filtrer dans un verre à martini rafraîchi.
  4. Exprimer le zeste de citron et garnir avec celui-ci.

 

 

Photo, Keven Poisson 

L’Histoire du Martini

Composé simplement de gin et de vermouth sec, le Martini est sans doute le cocktail qui a connu le plus d’évolution au fil du temps. Ses racines sont floues, mais on sait que le Martini est un cousin éloigné de différents cocktails tous inventés entre 1880 et 1905 comme le Martinez, le Marguerite ou encore le Fancy Gin Cocktail. Le classique a évolué à travers les âges pour devenir de plus en plus sec avec l’apparition du London dry gin qui remplaça le gin Old Tom plus sucré. Le vermouth doux est lui aussi mis de côté pour faire place à du vermouth sec et la liqueur d’orange utilisée à la fin du 19e siècle est détrônée par le bitter orange que certains bartenders utilisent toujours. 

La marque italienne Martini & Rossi a joué un rôle clé dans la popularité du classique notamment à travers des campagnes de publicité dans les journaux arborant le slogan «Ce n’est pas un Martini si vous n’utilisez pas Martini». 

La toute première recette de Vodka Martini apparaît en 1951 dans le livre de recettes «Bottoms up» écrit par Ted Saucier mais il faudra attendre que le personnage culte de James Bond commande son vodka martini «Shaken not stirred» dans l’oeuvre de Ian Fleming pour que la recette classique soit à nouveau remise en question. Le vodka Martini profita largement de l’essor de la vodka dans les années 80-90 pour voler la vedette à son homologue à base de gin. Au milieu des années 2000, la recette composée simplement de gin et de vermouth sec et préparée à la cuillère récupère sa place de choix grâce au nouvel âge d’or des cocktails.

Sources : Difford’s guide, The alcohol Professor, Bloomberg

 


Essayez notre Martini au jus d’huître